03/12/2006

La legende d'Hallowenn

631436334

 

 

Vous connaissez tous la fête d'Halloween peut etre participez vous a cette fête mais connaissez vous reellement ses origines et l'histoire de cette fête et surtout de ce pauvre Jack

Non? Alors laissez moi vous contez la legende de Jack o-lanterne

Cette histoire ce passe en Irlande il y'a tres tres longtemps, Jack etait un homme tres riche mais tres avare, un flambeur il passait son temps a parié avec n'importe qui, c simple la ou il y avait parieur et brigand on pouvait trouvé Jack

Cependant ce que Jack ignorait c qu'il allait tombé sur un parieur hors du commun

Mais laissez moi plutot vous contez la suite

Un Jour Jack entendis parlé au village d'une grotte cachait dans la foret

qui renfermerai un chaudron rempli d'or

La sang de JAck ne fit qu'un tour lui qui ne voyais que par l'argent s'etais encore une occasion de s'en mettre plein les poches

Il rentra chez lui, prepara ses affaires es parti au petit jour en direction de cette foret

Apres plusieurs longue et interminable heure a gambader dans la foret

il appercue la grotte

Il courru vers celle ci es y penetra

il commenca sa recherche du chaudron a travers la grotte quand il le trouva

il fut stupefait de voir que quelque chose troner au dessus de celui ci

il dirigea sa torche en direction du chaudron es vis avec stupeur que s'etais un diablotin

le diablotin regarda Jack es lui dis :"Je t'attendais tu en a mis du temps pour trouver cette grotte "

Jack:lui repondit "Mmmmaisssss qui qui .etes vous ??"

le diablotin sourit es lui repondit "Je suis envoyé par le diable en personne, celui ci m'a envoyer pour te proposer un pari"

Jack ne comprenait pas mais il se resaisi "un pari??? interessant "

le diablotin lui dis" ce chaudron d'or n'est qu'une illusion s'etais pour te forcer a venir ici j'ai un pari plus interessant que se chaudron"

Jack un peu decue lui repondit "ah bon es lequel"

Le diablotin se mis sur ses pattes es lui repliqua " Je te prend au jeux des osselets si tu gagne tu aura ce verre d'eau"

Jack eclata de rire "un verre d'eau mais c ridicule voyon"

Le diablotin l'interompit "Laisse moi finir ce n'est pas n'importe qu'elle eau cette eau a la capaciter de voir la mort et de la faire fuir imagine les miracles que tu pourrais faire "

Jack impressionnait repliqua: "je marche tape la "

Le diablotin : "Oui mais si tu perds le pari ton ame appartiendra au diable "

Jack tapa dans la main du diablotin

il commencerent a joué le diablotin perdu le pari

Jack reparti avec le verre d'eau il etait content mais ce demander ce qu'il allais bien pouvoir en faire de se verre d'eau

il rentra chez lui es posa le verre d'eau sur une etagere

quelques mois plutard

le bruit courrait au village que le roi etait tres malade es que celui ci ne vivrai plus longtemps

cette information tomba dans l'oreille de Jack il se precipita au palais es demanda a voir le roi

les gardes ne voulaient pas le laisser passé

il les supplia et leur explica que le verre qu'il avait dans la main avait des pouvoirs magique

ceux ci le prirent pour un fous es ne le crurent pas

Jack leur dis laissez moi entrer es essayer si je me trompe es que ca ne

marche pas

vous me condamnerai a mort

les gardes accepterent a contre coeur

mais le laisserent allé au chevet du roi

Jack arriva dans la piece se mis au pied du lit es tendis le verre au dessus du roi a travers le verre il vit la mort il trempa ses doigts dans le verre es aspergea le roi la mort partit en courant de la piece

Le roi se reveilla es se senti deja mieux

la maladie n'etais plusla

Jack reparti

en rentrant chez lui Jack posa le verre a travers de celui ci il vis la mort celle ci l'avais suivi jusque chez lui

Celle ci avait jetté son devolu sur la petite fille de Jack

jack n'ecoutant que son ame de pere se precipita sur la mort la ligotta et l'enferma dans un sac qu'il alla porté sur la plus haute colline du royaume

il revena au village et alla boire a la taverne, il avait tellement bu qu'il commenca a raconter ses exploit es ce qu'il avait fais a la mort

les gens present dans la taverne ne croyait pas du tout a son histoire et le prire pour un fou

Jack continua a vivre sa vie il laissa tombé cette histoire de verre es de mort

quelques années plutard les villageois commencerent a se plaindre car plus personne ne mourrais

il se demandais ce qui avait bien pu se passer pour que les gens ne meurent plus

meme le pendu du haut de sa corde ne mourrait pas

les villageois commencerent a se poser des questions se rappelant de ce que Jack avait dit ils allerent le trouvé

il supplierent Jack de liberer lamort pour que la vie reprenne son cours normal

celui ci s'executa es alla liberer la mort

a la vue de celui qu'il l'avait enfermé pendant toute ses année la mort s'enfuis

Quelques jours plus tard la vie avait repris son cours normale

les gens recommencaient a mourrir

es tout etait redevenu comme avant

enfin c ce que pensais Jack

Jack se vit vieillir il perdu sa femme sa fille sa famille ses amis

mais lui ne mourrait pas

Il alla au chevet de son meilleur ami qui allait bientot mourrir il lui dit :Je t'en supplie quand tu arrives a la porte du paradis parle de moi a saint pierre es dis lui qu'il ne m'oublie pas"

son meilleur ami mourru et monta au paradis

Mais tout le monde sait que une ame n'a pas de memoire es son meilleur ami l'oublia

Jack resta donc sur terre condamner a errer jusqu'a la fin des temps avec pour seul compagnie une citrouille avec une lanterne a l'interieur

on raconte meme que la nuit d'halloween on peut le voir errer a la recherche de la route qui pourrait le mener au paradis.

14:59 Écrit par Emy dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Un rêve etrange

 

625301674

 

 

Cette histoire se passe au mois de juin 1990 je devais rendre visite a ma tante dans un petit village perdu le nom a du m’échapper avec le temps.

Je roulais donc vers ce petit village qui n’était plus qu’à une cinquantaine de kilomètres je sentais que ca allait encore me prendre quelques heures et j’en avais vraiment marre de rouler surtout sur des petites routes sinueuses de campagne.

Je roulais donc vers le petit village de ma tante lorsque tout à coup ma voiture s’immobilisa j’étais tellement perdue dans mes pensées que je n’avais pas vu le voyant de la jauge d’essence.

Je sorti de ma voiture me demandant ce que j’allais faire, perdue en plein milieu de la campagne évidemment pas de réseau sur mon portable. Je rentrai dans ma voiture car le froid commençait à se faire sentir dehors.

Je ne me voyais pas du tout passer la nuit là, l’endroit n’était pas rassurant. J’espérai que quelqu’un passe par là mais personne.

J’avais du m’assoupir quelques instants car quand je me suis réveillée un homme tappait à mon carreau pour savoir si tout allait bien.

Je sorti de ma voiture et je lui expliquai ce qu’avait ma voiture. Il me dit que malheureusement il n’avait pas de voiture qu’il était en calèche et qu’il voulait bien me conduire à la prochaine ville et que demain j’appellerais un dépanneur pour ma voiture.

Je le suivi donc à contre cœur mais je préférais le suivre que de rester là toute le nuit je montais donc dans sa calèche.

Il m’expliqua que pour se rendre à la prochaine ville il fallait passer par un bois il ajouta « ce bois est maudit par une bête féroce », j’acquiescai sans broncher je ne croyais pas a tout ca. Arrivé a l’orée du bois, il stoppa la calèche, me fixa pendant un court instant et donna l’ordre aux chevaux d’avancer ils se remirent donc en route nous commençâmes donc à pénétrer dans ce bois lugubre et pas rassurant du tout je n’étais pas rassurée. Je priais pour que l’on sorte de là le plus vite possible, j’avais déjà oublié ce que le cochet m’avait dis à propos de la bête féroce.

Lorsque tout a coup quelques chose tomba au loin sur la route je sursautai et fixa le ciel. Là je pris peur dans le ciel j’aperçue une sorte de bête ailée une immense bête avec de grandes ailes mais je ne savais pas ce que c’était exactement. le cocher fit demi tour avec la calèche pour sortir du bois le plus vite possible, les chevaux galopaient le fouet du cocher claquait sur leur dos moi je m’accrochais comme je pouvais .

Lorsque nous fumes percuté sur le coté de la calèche, celle-ci se renversa nous tombâmes de la calèche. je me relevai un peu secouée mais je n’avais rien. le cocher me demanda si tout allait bien je lui répondi que oui il fit le tour de la calèche et s’arrêta avec stupeur devant le coté gauche de la calèche. je m’approchais pour voir ce qui pouvait provoquer une telle stupeur je poussai un cri quand je vis que le coté gauche de la calèche était marqué par de longues griffes. J’espérais que ce n’était pas la bête ailée que j’avais vue dans le ciel mais la réalité revint au gallot quand le cocher me dit « elle nous a prit en chasse ». le cocher alla dans son coffre et sorti son fusil de chasse. Moi je restais muette, n’arrivant plus a prononcer un seul mot, il me regarda et me dit « reste à la calèche, ne bouge pas cache toi a l’intérieur je reviens » .

Je fis donc ce qu’il me dit, je montais dans ce qui restait de la calèche et me cachait comme je pouvais je me disais que ce n’était pas possible et que j’allais me réveiller que tout ca n’était qu’un rêve lorsque j’entendis au loin un coup de feu qui me fit sursauter je décidais d’aller voir.

 

Je partais donc dans la direction qu’avait pris le cocher quelques centaines de metres plus loin je vis le cocher couché sur le sol, il lui manquait une jambe il me regarda et avec le peu de lucidité qu’il lui restait, me cria « PRENDS MON FUSIL ET TUE MOI ELLE M A MORDU JE SUIS MAUDIT PAR PITIE. SAUVE TOI AVANT QU ELLE NE T ATTRAPE » je pris le fusil et abattu le cocher je lui fis le signe de croix sur le front et me sauva. je courrais à travers les bois quand j’aperçu la bête dans le ciel elle tenait dans ses serres un des chevaux de la calèche. je me mis à prier de toutes mes forces pour qu’elle n’ait pas tué l’autre.

J’aperçu les débris de calèche au loin un sentiment de soulagement m’envahi j’arrivais sur les lieux je vis un peu plus loin l’autre cheval sa longe était bloquer sous une pierre je m’approchais de lui et le libera je montais sur son dos et je m’enfuis a travers les bois me jurant de ne plus jamais revenir dans ce bois

TOC TOC mademoiselle vous allez bien

Je me réveillai en sursaut et tout en sueur pour m’apercevoir que j’étais dans ma voiture et que j’avais rêvé.quand je me retournai pour voir qui frappait a mon carreau

Je vis le cocher que j’avais vu dans mon rêve ….

14:56 Écrit par Emy dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |